Merci de voter si cet article vous à intéressé
3.67 of 5 - 3 votes
Thank you for rating this article.

 Fiche N° 4

Les conseils essentiels

 

Les quelques conseils qui suivent valent aussi bien pour les parties d'argent (cash game), que pour les tournois de poker en général. 

Apprenez-les et gardez les bien en tète, ou mieux en face de vous. 

  1. La patience

La patience est primordiale au poker, c'est ce qui va décider si vous allez perdre ou gagner à long terme. 

Partez toujours du principe suivant : Pourquoi je peux rentrer dans le coup (dans la partie) ? 

Par principe, vous devez jeter votre main, SAUF si c'est une très bonne main et/ou si j'ai la bonne position sur la table, si personne n'a relancé, ...

Statistiquement, vous recevrez une bonne main 2 fois sur 10 (soit 20% du temps). Et oui, le poker est un jeu de patience, du moins si vous souhaitez être gagnant. 

Cela peut paraitre ennuyeux à la longue mais n'oubliez pas que pour gagner, il faut savoir respecter certains principes (ce que font tous les plus grands joueurs de poker du monde). 

  1. La sélection des mains

Sélectionnez vos mains comme indiqué précédemment (plusieurs tableaux récapitulatifs sont disponibles dans la section "Fiches de révision »). 

Vous ne serez que gagnant à long terme. 

  1. Jouez de manière serré et agressive

Les plus grands champions de poker jouent de cette façon. En sélectionnant vos mains de départ et en les jouant agressivement.

 N'hésitez pas à relancer et sur-relancer vos bonnes mains surtout en fin de parole. 

  1. Observez vos adversaires

Point primordiale. L'observation vous permet de trouver une ou plusieurs failles dans la façon de jouer de votre adversaire. 

Comment joue t'il ses mains en début de parole ? (Si vous pouvez les voir après un abattage des mains en fin de jeu), à quel emplacement de la table relance-t-il ? De combien ?  Combien ? Met-il du temps pour miser ? A t'il peur ? etc... 

Chaque détail à son importance, la façon dont il met ses jetons sur le tapis (cas de partie en "live", casino ou cercle de jeux), baisse t'il les yeux quand il a un jeu fort, faible, moyen, ... 

Servez vous de ces détails pour lui mettre la pression, relancer le pour le tester, par exemple. 

  1. Variez votre jeu au poker

Afin de ne pas être "lu" par votre adversaire (les lions et les aigles savent parfaitement décrypter votre comportement si vous ne variez pas votre jeu), varié le. 

Ne misez pas toujours la même somme lors de vos relances ou sur-relance. Ne le faites pas toujours de la même place. Relancer de temps a autres en milieu de parole, si vous avez un jeu 

"jouable" (style K-10s ou 10-J non assortie, par exemple). 

Si vous êtes en fin de parole et que personne n'a misé avant vous, relancez pour faire peur aux blinds et big blind afin de voler leurs mises (même avec des mains faibles, cela fonction très bien) ATTENTION toutefois à ne pas le faire trop souvent dans cette position, sinon vous serez vite catalogué comme "voleur de blinds".  

  1. Prenez du recul

Si vous venez de perdre un gros coup, ne paniquez pas, ne partez pas en "TILT" (terme employé pour un joueur qui pette les plombs et commence à jouer n'importe comment du fait d’une grosse défaite précédente). 

Respirez un grand coup, faite un tour, prenez un verre d'eau, écoutez un peu de musique pour vous détendre et oublier votre mauvais coup.

Ne laissez pas vos adversaires détecter chez vous un mouvement de panique, auquel cas ils en profiteront pour vous déstabiliser rapidement. 

  1. Sachez jeter vos mains

Ne vous "mariez" pas avec vos mains ou votre jeu. Sachez jeter vos cartes quand la situation l'exige. 

Si vous avez une paire de Valet (J-J) et que le Flop présente un As ( A ), un Roi ( K ) ou une Dame ( Q ), il peut y avoir danger, surtout s'il y a une mise ou une relance. 

Votre adversaire peut avoir fait une paire supérieure à la votre et vous risquez de perdre pas mal de jetons (ou d’argent). Idem si vous avez floppé la "paire max" sur le flop et que ce flop contient trois cartes de la même couleur, pouvant donner une couleur (ou une suite dans le cas de cartes consécutives) à votre adversaire mais pas a vous. 

logo