N° 7 Poker Check And Raise

Merci de voter si cet article vous à intéressé
0 of 5 - 0 votes
Thank you for rating this article.

 

Cours numéro 7

Poker check and raise

Le Check and Raise (parole et relancer) n'est plus ni moins qu'une "arme" de déstabilisation de l'adversaire. C'est ce que l'on appelle "une embuscade".

Le but du Check and Raise est de déstabiliser votre adversaire mais aussi de connaitre la force de sa main, implicitement. Exemple d'un Check and Raise en position UTG (under the gun, le premier à parler) :

  • Vous checkez (ou suivez une mise)
  • Un autre joueur suit également
  • Un troisième joueur (au bouton) relance au triple
  • Vous sur-relancez le troisième joueur au double de sa sur-relance

Et là, je peux vous garantir que le troisième joueur va se poser une foule de questions...

Pourquoi relance-t-il ? A-t-il un gros jeu ? A t'il détecté mon bluff ? etc...

Le troisième joueur, qui est bouton, donc dans les derniers à parler, essaie peut-être d'arracher le coup en essayant de voler le pot, et donc relance avec un peu tout et n'importe quoi.

Le problème est que vous l'avez sur-relancé. Ce qui peut l'amener à penser que vous détenez un gros jeu. Donc vous avez déjà un ascendant sur lui, du moins psychologiquement à ce moment du coup.

S'il essaie effectivement de voler le pot avec une main moyenne ou très moyenne, il passera sans broncher (au pire il attendra un petit moment, comme s'il réfléchissait, pour faire "style"...)

Partez quand même du principe que s'il suit votre sur-relance, il est fort probable qu'il est un jeu monstre, donc n'ouvrez pas forcement "bille en tête" au prochain tour. Il est probable qu'il essaiera de vous tendre un piège et de vous prendre vos jetons. Faites un Check ou une petite mise et voyez comment il réagit. S'il ouvre (mise plus ou moins conséquente) couchez-vous.

Vous pouvez aussi pratiquer le "Blocking Bet". C'est à dire : vous misez preflop, votre adversaire relance, vous suivez.

Lorsque le flop arrive, selon votre jeu bien évidemment il vous faut avoir un jeu "jouable", commencer à miser a 70% du pot. La plupart du temps, si votre adversaire n'a rien touché au flop, il se couchera sans poser problème. Mais s'il suit, méfiez-vous, ou vous relance, alors il peut avoir un jeu supérieur au votre, et là encore, couchez-vous.

 

logo